• LES POUVOIRS DE LA MUSIQUE

     

    Les pouvoirs de la musique sur le corps et l'esprit

     

    Selon une étude de scientifiques américaines, lorsque l'on écoute de la musique dans une salle d'attente, ça nous ferait mieux patienter. Pour les supermarchés, c'est le même principe pour les files d'attentes de caisse. C'est aussi pour ça qu'il y a de la musique dans les restaurants. Mais comment et pourquoi la musique provoque-elle des émotions ?

     

    Écouter de la musique est très physique puisque notre cerveau s'éveille, notre pression sanguine change, et nos muscles faciaux s'activent. Le tout en trois secondes.

     

    Notre cerveau aime la musique, toutes les activités qui sont liées, de la simple écoute jusqu'à la lecture d'une partition activent presque toutes les zones du cerveau. Pendant que l'on écoute de la musique, ce sont les structures sous-corticales qui sont sollicités en premier.

     

    Ensuite, ces informations atteignent le cortex auditif dans les deux hémisphères.

     

    Lorsqu'on écoute une musique, chanson familière, l'hippocampe (structure du système limbique impliquée dans la mémoire épisodique) entre dans la « danse » ainsi que le cortex frontal inférieur impliqué dans la mémoire de travail. Lorsque l'on suit le rythme d'une musique, qu'elle sorte d'une platine ou de notre mémoire, c'est le cervelet qui s'agit. Cette structure est impliquée entre autre dans la mesure du temps et l'élaboration du mouvement. Jouer de la musique implique le lobe frontal chargé de la planification, le cortex moteur, qui gère le mouvement et le cortex sensitif.

     

    Lorsqu’on lit une partition, c'est le cortex visuel qui s'anime, dans le lobe occipital du cerveau, comme pour lire un texte. Lorsqu'on écoute une chanson, sont impliquées l'aire de Broca, responsable du traitement du langage, et l'aire de Werneicke, qui gère la compréhension des mots, mais aussi des zones des lobes frontaux et temporaux s'impliquent dans le langage.

     

    Les émotions générés par la musique agitent des structures profondes et primitives de notre cerveau: le lobe moyen (vermis) du cervelet et l'amygdale, essentielles au décodage des émotions. Grâce à ce système, les publicitaires utilisent eux aussi les pouvoirs de la musique. En effet depuis une série d'expériences réalisées en 1982, la musique pouvait influencer nos choix. Par exemple entre un stylo à bille bleu et un stylo à bille beige, les étudiants vont préférer à 79% le stylo beige puisque sa musique de publicité est proche de la variété du moment; alors que celle du stylo bleu a une musique traditionnelle indienne.

     

    Mais ce pouvoir n'es-t-il pas assez inquiétant? En réalité, la manipulation par la musique est limitée à cause de ses effets, parfois, quasi hypnotiques.

     

    Nous constatons que lorsque l'on écoute de la musique nos humeurs change, ce qui explique que lorsque nous écoutons un certain type de musique nous sommes tristes, joyeux, de bonne ou mauvaise humeur,... Nous avons vu aussi que nous achetons certains produits selon leur musique de publicité. La musique provoque des émotions naturellement à cause de nos différentes parties de notre cerveau, ce qui peut entraîner un changement d'humeur spontané.

     

    Bibliographie: Sciences et vie junior Septembre 2001, ça m'intéresse Juin 2008

    LA VIOLENCE EDUCATIVE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :